Allez les yeux invisibles vers le beau.

20/11/2014

Ici & Maintenant...

19/11/2014

Chemins & Dialogues... (35)

images-4.jpegChemin… (35)

 

            Percevoir en nous cette petite flamme vivante et heureuse d’exister, l’année 2014 apparaît porteuse d’espérance. Il y a au fond de chaque être cette étincelle qui ne demande qu’à vivre. Sa lumière brille dans notre intelligence et notre conscience en lien direct avec le cosmos, elle habite ici (je parle de la petite veilleuse) et naît pour resplendir. Elle repose tranquille dans certains corps déjà, elle se propage partout pour faire poindre l’espoir. Elle prévoit son heure pour entrer dans chaque esprit, à cette réponse : « je veux y aller. » Les êtres avancés répandent l’information. Il y a de la vie à savourer et de l’éternité à anticiper. Sachons rester de ceux qu’ils veulent y croire, plus nombreux, et cela demeurera notre réalité. En attendant ce jour-là, égayons notre présent par des mots de vérité, simples, porteurs de confiance !

 

 &…

 

Dialogue… (35)

 

   Il existe en nous une petite flamme bien expressive et de l’année 2014, elle vit d’espérance. En chacun de nous, elle brille de mille feux et entre dans notre intelligence et notre conscience. Elle demeure déjà, dans certains corps, et attend pour s’introduire dans les autres. Son heure se précise aux yeux du monde. Elle parcourt la planète entière pour habiter à l’intérieur de nous. L’éternité deviendra notre seuil, notre refuge, notre maison. Il faut y croire, plus nombreux, et nous savourons la fête !

 

 (Pensée et réflexion inédite de Pôl Kraly in "Chemins & Dialogues" - à paraître)

 

suite & fin.

            

18/11/2014

Poème du jour...

Le Cam, poétesse,le dé bleu,poésie,réflexions,savoir,comprendre,connaître,ressentir,émotions,frontières(D'où

vient-il ?)

 

Jamais vu

ces yeux

jamais

senti ce calme

 

(confiance)

 

Etre

comme sur une île

et penser la force

en route vers soi.

 

(Poème d'Emmanuelle La Cam extrait de "Frontières" - Ed. "Le Dé Bleu" - 1995)

17/11/2014

Pensée du Jour...

pensée,harmonie,voix,douce,amour,réflexions,savoir,comprendre,connaître,De la Bruyère,philosophie,philosophe"L'harmonie la plus douce est le son de la voix de celle que l'on aime."

 

Jean de la Bruyère, Les caractères.

 

16/11/2014

Le Miracle de la Pleine Conscience... (12)

Contrôler sa respiration :

 

Hanh,philosophe,philosophie,bien-être,respiration,souffle,méthode,exercices,écrivain,sage,conscience,relaxation,réflexion,savoir,comprendre,connaître,corpsPrenez une longue inspiration, douce et légère, et soyez conscient du fait que vous inspirez longuement. Ensuite, expirez complètement en étant conscient de toute votre expiration.

Le Soutra de l'Etablissement de la Conscience explique ainsi la méthode de l'attention à la respiration :

- Inspirant, le pratiquant sait qu'il inspire ; expirant, il sait qu'il expire;

- Inspirant longuement, il sait : "J'inspire longuement."

- Expirant longuement, il sait : "j'expire longuement."

- Inspirant brièvement, il sait : "J'inspire brièvement."

- Expirant brièvement, il sait : "J'expire brièvement."

"J'inspire et je suis clairement conscient de mon corps tout entier. J'expire et je suis clairement conscient de mon corps tout entier."

"J'inspire et je calme les activités de mon corps."

"J'expire et je calme les activités de mon corps.". C'est ainsi qu'il pratique.

 

(Extrait de "Le Miracle de la Pleine conscience" de Thich Nhat Hanh - Ed. "J'ai Lu" - 1974)

 

à suivre...

15/11/2014

La Petite Note de Franck... (70)

images-4.jpegLa mission « Rosetta » commence à être couronnée de succès. Je n’ai pas vu un tel engouement des gens de la planète entière pour l’espace depuis que l’homme a posé son pied sur la lune et planté un ridicule drapeau dessus. Je reste perplexe devant ce concert de louanges pour cet exploit. Certes, c’est merveilleux pour la science d’envoyer le robot « Philae » sur la comète « Tchouri » et sur les éventuelles découvertes que cela va apporter (du moins, il faut l’espérer). Ma perplexité (j’en reviens) me fait penser que si la recherche doit avancer dans ce domaine pour plus de connaissances, premièrement, à savoir « d’où on vient », si vraiment, « il y a de la vie ailleurs. » Je m’interroge à savoir plus sur qui nous sommes nous les humains et quelles sont nos possibilités pour mieux nous connaître. Je veux dire par là, à l’intérieur de chacun, car pour moi la vraie exploration c’est bien dans les profondeurs de l’incommensurabilité de l’être qu’il nous faut en savoir plus. Bien sûr, des recherches sont faites pour comprendre le corps humain, les autistes, toutes les maladies psychologiques et autres qui nous affectent. Je crois que la connaissance de la biodiversité de la nature et dans ce qu’elle peut engendrer dans tous les domaines de sa compréhension, cela avec la clairvoyance de notre propre connaissance de nous-mêmes, amènerait des résultats d’autant plus bénéfiques pour l’homme et la femme qu’ils serviraient la cause de la survie sur notre planète. Ces mêmes personnes pourraient ainsi vivre de façon altruiste l’un envers l’autre et être en adéquation avec la véritable éducation que la nature est prête à nous enseigner si l’on voulait bien davantage s’intéresser à elle. Il y a une richesse à percevoir de chacun de nous au service de notre existence à tous, par une grande acuité de ce que nous pouvons comprendre avec tous les éléments qui peuvent nous donner à construire un avenir sur cette planète si belle. J’ai la forte intuition que le monde change en positif et que des êtres reçoivent à chaque instant sur cette terre, ce chant à peine perceptible à l’oreille et que j’appelle « Euphonie » ce chant est un langage codé hautement intelligent dont le rôle est d’éveiller les consciences. Ce chant nous vient du cosmos d’autres planètes, qui elles, sont habitées et vivent avec une souplesse d’esprit importante dont nous recevons par des voies communicatives ce « chant » sensible, si l’on veut bien prêter l’oreille et ouvrir notre cœur et notre conscience. La vraie expérience ne serait-elle pas de chercher à explorer le cœur des hommes et des femmes, de connaître les richesses de notre Terre, d’acquérir plus d’informations sur le fonctionnement organique de notre corps, de nos cellules, de notre cerveau, de notre ADN ? N’y a-t-il pas là une aberration illogique d’aller comprendre, ce que les étoiles ont à nous dire alors que le véritable voyage à faire est dans les profondeurs de l’humain et la connaissance de notre planète qui a beaucoup, encore, à nous apprendre. Car si il y a des vies dans la galaxie et dans d'autres galaxies, nous parviendrons toujours à entrer en contact, notre intelligence peut nous y aider.

 

 

(Rendez-vous pour une nouvelle... note de Franck)