Allez les yeux invisibles vers le beau.

20/09/2014

H. Guillemin parle de Rousseau... (2)

18/09/2014

Chemins & Dialogues... (28)

images-4.jpegChemin... (28)

 

 De son silence feutré qui demeure en nous, naîtra par son éloquence réfléchie à la conscience, une langue belle et intelligente, qui se délectera d’être expressive. Elle arrivera par l’esprit et le cœur par une approche originale, sa grammaire sera apprise grâce à notre bégaiement naturel. Sa façon à elle d’exister, viendra dans son élaboration, intimement créée par notre cerveau, elle se formulera simplement (mélange savant de toutes les langues du monde, même des dialectes). Elle aura été concentrée de manière magique dans notre inconscient par les sonorités entendues ou assimilées. Elle emmènera plus de raison, de tolérance, d’amour, elle apparaîtra parfaitement universelle. Sa voix se distinguera des autres, par sa force émotionnelle, sa capacité à se mouvoir à l’intérieur des humains. Il faudra à en connaître sa familiarité, cela se réalisera par son usage sans modération.

 

&…

 

Dialogue... (28)

 

   Une langue belle et intelligente viendra à naître et sortira de son silence feutré, elle s’inscrira par une expression éloquente. Elle arrivera dans son originalité par le cœur et l’esprit, sa grammaire facile d’accès s’ouvrira à nous. Mélange savant de tous les langages du monde, elle se formulera de manière simple. Son cheminement à travers notre cerveau émanera du plus profond de nous-mêmes et elle se dirigera vers la conscience par la parole. Elle s’inventera des sons personnels et elle se voudra tolérante et universelle. Elle possèdera une voix unique reconnaissable par son timbre qui demeurera particulier. Sa familiarité deviendra essentielle et elle embellira les humains de son chant.

 

 (Pensées philosophiques & spirituelles inédites de Pôl Kraly in "Chemins & Dialogues" - à paraître) 

 

 

à suivre...

            

17/09/2014

De l'utopie à la réalité (exemple)...

réalité, utopie, Marinaleda,espagne,communauté,vie,réalisable,réflexion,comprendre,savoir,connaîtreLa bonne dimension, pour ceux que l’activité paysanne séduit, est bien le hameau, le village. D’où l’idée que tous ceux qui cherchent une voie alternative se groupent géographiquement en communautés. Utopie, mythe soixante-huitard ? Que nenni ! L’alternative est possible, n’en déplaise à tous les politiques qui nous font croire, brandissant pour cela l’épouvantail communiste, qu’il n’y a d’autre salut que dans l’économie libérale et la mondialisation.

À tous ceux qui parlent d’utopie et de rêve irréalisable, je les invite à découvrir Marinaleda.
Petite ville espagnole de 2700 habitants, en Andalousie, avec 12.000 hectares de terre. Depuis 30 ans, Marinaleda vit en mode communautaire, régie par une démocratie directe (100 à 200 réunions publiques et votes par an), a mutualisé les terres et les activités économiques (agriculture, maraîchage et conserverie) sur un mode coopératif. Salaire identique pour tous (47 euros par jour pour 6h30 à 8h de travail hebdomadaire selon la pénibilité), logement pour tous (maisons individuelles d’environ 90m2) pour 15 euros/mois, plein emploi, nombreuses infrastructures sportives et sociales gratuites, etc. Tous les bénéfices sont réinvestis pour le bien commun et par décision collective. Non seulement cela fonctionne, est pérenne (30 années de recul), mais le système apporte à tous les habitants sérénité et joie de vivre au quotidien. L’enthousiasme de chacun (parents, enfants, nouveaux venus) pour ce mode de vie et ce travail communautaire est unanime. Il ne s’agit pas d’un paradis sur terre fait de farniente, loin de là, mais de femmes et d’hommes qui vivent et travaillent avec passion, portés par une motivation commune.

Je vous invite à visiter les sites suivants (certains ne sont qu’en espagnol) :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marinaleda
http://www.marinaleda.com/
http://www.youtube.com/watch?v=r8JcmhbasRw
http://www.youtube.com/watch?v=ybzS5vbz2f0


L’exemple de Marinaleda est très intéressant car il démontre que, localement, d’autres systèmes d’organisation de la société fonctionnent, peuvent très bien s’autogérer, s’insérer dans une région et un pays sans se marginaliser, vivre dans la modernité et l’échange et non revenir au moyen-âge. L’autogestion en est la clé. Le communisme, avec son pouvoir autoritaire, avait fait fausse route. L’état, s’il se souciait du bonheur de chacun, ne devrait être qu’un cadre, qu’une structure institutionnelle permettant aux communautés humaines de s’autogérer comme bon leur semble. Il s’agit bien d’une troisième voie, ni capitaliste ni communiste, qui repose sur une démocratie directe, une vraie démocratie politique, économique et sociale (je reviendrai sur la notion de démocratie directe dans un prochain billet).

Marinaleda repose essentiellement sur une activité agraire, mais rien n’empêche de dupliquer l’expérience dans le monde de l’industrie ou des services.

Je vous invite, chers lecteurs, à nous faire part de vos propres expériences de vie communautaire, réussies ou avortées, ou de nous signaler d’autres exemples du type « Marinaleda ».

 

16/09/2014

Pensée du Jour...

philosophe,marx,philosophie,pensée,monde,transformation,changer,réflexions,comprendre,savoir,connaître"Les philosophes n'ont fait qu'interpréter diversement le monde, il s'agit maintenant de le transformer."

 

Karl Marx, Thèses sur Feuerbach.

 

15/09/2014

H. Guillemin parle de Rousseau... (1)

14/09/2014

Sagesse de la Conscience... (2)

 L’ORCHESTRATION DU MONDE

 

monde,orchestration,conscience,orientation,philosophie,spirituelle,kraly,écrivain,réflexions,comprendre,connaître,savoir,cosmos,atome,existencePerdue dans la souterraine vision du réel, la conscience entrevoit sur de la neige sensible un champ de fleurs et de vie ! Ici, de l’eau jaillissante vers le soleil, l’éternelle nature en préserve les codes... Ces lois qui engendrent le jazz de l’existence. Des chants en viennent à se créer, et donnent des accords savants à toutes ces choses. Je cherche, néanmoins, à en connaître l’extrême partition afin que cela amuse mes tympans. Le cœur s’y accroche avec résolution, car il a compris le message qui se diffuse avec intelligence dans toutes ces consciences. Il faut de la musique, que cela rythme dans notre cerveau, pour que celui-ci exécute ses gammes dans un arpège génial pour réenchanter le monde. À commencer par le fredonnement des cigales pour annoncer le tempo, ensuite l’univers règle l’allure orchestrée de la planète par ses chants de situations. Ne pas croire que le dérèglement de chaque épisode de la vie à une conséquence réside à ne pas croire qu’un atome n’a pas sa raison de vivre dans le cosmos... chaque atome porte son authenticité à ce qu’il demeure en osmose avec celui-ci. Il suffit d’une erreur d’orientation pour qu’il s’égare dans tout cela. La contrainte est de taille, même pour l’humain, dans sa réalité de tous les jours ; un seul hiatus et il se désintègre en particules. Bien sûr, de plus ces particules peuvent intégrer d’autres corps et d’autres mondes pour se réunifier à des exigences nouvelles. Ainsi, ces énergies régulées se mesurent à l’amplitude que l’on accorde à sa vie

 

(Prose philosophique & spirituelle inédite de Pôl Kraly in "Sagesse de la Conscience" à paraître) 

 

à suivre...