Allez les yeux invisibles vers le beau.

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2016

Sagesse...(2)

images.jpegEn mars 2015, à l’occasion du cinquième centenaire de la naissance de Thérèse d’Ávila (1515- 1582), le pape François a désigné la grande mystique espagnole comme « une guide sûre » et a insisté sur la modernité de celle qui, « face aux graves problèmes de son temps [...], avait décidé de ne pas se perdre, disait-elle, “dans les choses de peu d’importance” alors que “le monde est en flammes” ». Depuis quelques années, les ouvrages sur cette « femme sans frontières », comme la nomme la psychanalyste féministe Julia Kristeva, auteure de Thérèse mon amour (Fayard, 2008), se multiplient. « Sa voix, ses conseils résonnent de manière particulière aujourd’hui parce qu’ils sont ceux d’un engagement radical, et que cette radicalité du désir détonne dans notre culture de l’éphémère, de l’individualisme et de la consommation », indique Henri Mialocq. Le psychanalyste et psychologue précise que ce qui fait la modernité et l’intérêt de son message sont les trois outils qu’elle ne se lasse pas de promouvoir : la mémoire, l’entendement et la volonté. « Ils aident à la connaissance de soi et à la rencontre vraie avec l’autre, détaille-t-il. C’est cette rencontre qui réveille notre désir et le maintient vivant. Et c’est parce qu’aller vers l’autre ne va pas de soi que Thérèse parle de “mémoire” (il s’agit de se souvenir de son passé), d’“entendement” (c’est la conscience de ce que l’on est et de ce que l’on cherche) et enfin de “volonté” (celle d’aller plus loin que nos impulsions pour tenir dans la durée d’un engagement). » C’est dans cet esprit que nous avons proposé à Henri Mialocq de commenter cinq conseils tirés des « Avis de la mère Thérèse de Jésus à ses religieuses ».

 

1. Émotions
“N’être excessif en rien, mais dire avec modération ce que l’on sent” (avis 13)

 

« Toute rencontre avec l’autre, Dieu ou ceux qui nous entourent, procède de notre réalité charnelle, tout autant que de notre ressenti et de notre esprit, commente Henri Mialocq. Nous sommes faits d’affects et d’émotions, il s’agit de les éprouver, puis de les exprimer de manière juste pour en faire une passerelle entre nous et l’autre. Ainsi seulement l’échange et le partage peuvent exister. Par “modération”, Thérèse d’Ávila entend “distance” : c’est ce qui rend possible la relation. Ni trop près, c’est-à-dire collés à nos émotions brutes ou envahissantes, ni trop loin d’elles. Il s’agit de jouer avec intelligence de cette notion d’écart qui nous permet de rester nous-mêmes et de nous enrichir de la différence. L’autre notion clé est contenue dans le mot "dire". Cela signifie mettre de la conscience dans nos mots, engager notre responsabilité de sujet. C’est le langage qui rend la circulation du désir possible, qui fait le lien entre nous et l’autre. »

En pratique : interroger nos émotions lorsqu’elles s’expriment de manière excessive (que disent-elles et que masquent-elles de mon désir, de mes peurs ? Qu’est-ce qui dans l’autre me dérange et résonne, en moi comme dans mon histoire ?). Mais aussi quand elles ne s’expriment pas du tout (qu’est-ce que je ressens profondément ? Comment pourrais-je dire ou me dire ce que je ressens ?). Une fois au clair avec nos émotions, reste à penser la manière de les dire : toucher sans envahir, expliquer sans reprocher ni donner de leçons, questionner sans agresser... Ce que nous renvoie l’autre est le baromètre de notre justesse. Ou de nos excès.

 

2. Ouverture d'esprit
“Si quelqu’un parle de questions de spiritualité, écoutez-le en disciple, avec humilité, et faites votre profit de ce qui sera dit de bon” (avis 17)

 

« L’humilité est au cœur du message de tous les grands mystiques, précise Henri Mialocq. Réduire l’ego en se dépouillant de tout ce qui fait obstacle à la rencontre avec Dieu est le premier pas vers Lui. Il en est de même dans nos interactions humaines. Quelle relation puis-je avoir si je vais vers l’autre convaincu de ma supériorité et de ma vérité ? Thérèse fait de cette règle d’humilité un absolu. Son message ne s’adresse pas qu’aux croyants catholiques : elle écrit “spiritualité”, pas “religion catholique”. Elle n’écrit pas non plus “faites votre profit de ce qui sera dit de vrai”, mais “de ce qui sera dit bon”. C’est-à-dire ce que le cœur reconnaît comme juste. Impossible d’être fanatique ni enfermé dans ses certitudes si l’on applique ce conseil. »

En pratique : avant de critiquer, de réfuter ou d’essayer de convaincre, adopter une position d’écoute vraie, sans a priori ni jugement. Cela permet d’ouvrir son esprit à d’autres façons de penser, de s’enrichir de nouveaux savoirs, et de créer un climat favorable aux échanges sereins et profonds.

21/08/2016

Pensée du Jour...

images.jpeg"Dieu est un sourire."

 

Pôl Kraly

20/08/2016

Sagesse...(1)

images.jpegIrradiez la sagesse sur l’humanité.


TRANSMIS PAR JOELIAH LE 23 - SEPTEMBRE - 2013


La sagesse vous aide à lâcher prise vis à vis des agissements des autres. Lorsque la sagesse de la conscience est activée, alors vous trouvez votre propre liberté, car, vous comprenez qui vous êtes et ce que les autres sont : des étincelles divines en incorporation de matière.Vous êtes tous issus du grand Soleil cosmique de Vie.
11279366_sLorsque vous comprenez cela, vous vous apercevez que tous les autres, sont des étincelles divines en action et que certains ont bloqué, créé des nuages autour d’eux, d’ombre, de peurs, de colères, d’oubli de leur vraie nature et qu’ils réagissent en fonction de ce qu’ils sont sur ce moment-là.
Alors, envoyez un rayon jaune d’illumination sur le monde, afin que la sagesse pénètre à travers vous et tous les hommes.
Envoyez ce rayon jaune sur le monde politique, les chefs d’états et les dirigeants, afin qu’ils révèlent en eux la sagesse qui est toujours emprunte de respect, d’amour et de compréhension.
Ne critiquez pas, ne condamnez pas ceux qui œuvrent, qui ne sont pas dans l’amour ou qui ne sont pas encore dans la paix ou dans la transparence du cœur. Ils font ce qu’ils peuvent et si, vous leurs envoyez des critiques ou une dévalorisation, alors vous accentuez leurs nuages et ils ne peuvent pas s’en sortir et de plus, vous augmentez le votre.
Et comme ce sont de grands dirigeants qui ont du pouvoir, alors vous n’œuvrez pas pour la libération de la Terre. Chaque fois que vous condamnez un dirigeant, que vous le critiquez, que vous en rajoutez, vous maintenez la vision de ces hommes et cette Terre en troisième dimension.
Œuvrez vraiment pour la lumière, envoyez de la lumière, irradiez la vertu de sagesse du rayon jaune, et aussi le rayon or, qui est jumelé, de l’amour christique, envoyez-le à tous les responsables, à l’humanité afin que cette lumière pénètre totalement et puisse se manifester.
Cette lumière sort de votre coeur, et ne peut le faire que si elle est activée en vous. Nul ne peut donner ce qu’il n’émet pas, ce qu’il n’aime pas.
Glorifiez tous les humains et envoyez beaucoup, beaucoup, beaucoup d’amour, tout en sachant, qui ils sont.
A ce moment là, vous devenez des vrais travailleurs d’amour, vous devenez des vrais travailleurs de la lumière.
Dans votre coeur, dans votre vie, dans votre famille, c’est la même chose. Commencez par vous emplir de cette sagesse afin de trouver l’illumination, la pureté, le respect et ensuite irradiez ces vertus à ceux qui sont autour de vous, afin qu’ils éveillent leur sagesse intérieure, qu’ils trouvent la lumière et lorsque la lumière est, alors l’amour suit – tout est parfait.
Pensez à être de bons modèles rayonnants.
Soyez honorés et remerciés pour tout votre travail de lumière.


Un EnSeigneur du deuxième rayon.

Canalisé par Joéliah.

 

18/08/2016

Pensée du Jour...

sagesse,âge,patience,pensée,philosophe,réflexion,comprendre,savoir,connaître« Il n’est pas nécessaire d’être âgé pour être sage, car la sagesse n’a pas d’âge, mais il faut beaucoup de patience pour l’atteindre ».

 

Pôl Kraly

16/08/2016

Comprendre vos Chakras...(1)

chakras,fatigue,méridiens,troubles,corps,syndrome,amélioration,santé,équilibre,bien-être,hormones,symptômes,réflexion,comprendre,savoir,connaîtreComment utiliser vos méridiens pour traiter la fatigue chronique

Le syndrome de la fatigue chronique est un trouble médical très contesté à cause de sa qualification compliquée de fatigue extrême qu’on ne peut pas expliquer par une condition médicale sous-jacente liée. Sa caractéristique la plus troublante: elle ne s’améliore pas avec le repos.
Bien qu’il n’y ait actuellement pas de cause unique pour la fatigue chronique, on la considère comme un syndrome déclenché par une combinaison holistique de facteurs comme les infections virales, les problèmes du système immunitaire ou les déséquilibres hormonaux.

Les symptômes de la fatigue chronique affectent plusieurs parties du corps et comprennent:

Fatigue
Perte de mémoire ou de concentration
Gorge irritée
Ganglions lymphatiques dans le cou ou les aisselles
Douleurs musculaires inexpliquées
Déplacement des douleurs articulaires, sans inflammation ou rougeur
Maux de tête inhabituels
Sommeil non réparateur
Dépression inexpliquée (conduisant à l’isolement social)
Sensation d’épuisement longtemps après l’exercice ou un stress mental

 

à suivre...

13/08/2016

Pensée du Jour...

pensée,gandhi,tolérance,respect,façon,vérité,angles,différents,règle,philosophe,sage,réflexion,comprendre,savoir,connaîtreLa règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.

 

Gandhi

10/08/2016

Santé & Cosmo Tellurisme... (39)

tellurique,santé,cosmo,bien-être,leurrais,altenbach,architecture,béton,armé,homme,vibration,connaissances,vie,molécules,conséquences,immeubles,réflexion,comprendre,savoir,connaîtreIl n'existe pas de bio-architecture type :

 

Après avoir enfin pris connaissance des influences des éléments du sous-sol sur la santé, l'équilibre et le comportement de l'Homme, les architectes, constructeurs et maîtres d'oeuvre commencent à accepter d'envisager l'influence des matériaux et des formes de l'architecture sur la vie des êtres.

Timidement on commence à reconnaître, en haut niveau, que les immeubles en béton armé provoquent des déséquilibres glandulaires et cellulaires.

Mais il est vrai que l'on accepte beaucoup plus difficilement une "théorie" venant des U.S.A. (qui confirme certains de nos travaux) dénonçant l'influence nocive des vibrations du béton sur le squelette. De nombreuses personnes souffrent de problèmes osseux uniquement parce qu'elles évoluent dans un milieu "bétonner".

Le béton produit une vibration qui agit sur la fréquence vibratoire de la molécule du tissu osseux.

 

(Extrait de "Santé & Cosmo Tellurique" de B. Legrais et G. Altenbach - Ed. "Dangles" - 1984)

 

à suivre...